mercredi 11 mai 2011

Ah punaise

Voilà qu'arrive la mauvaise saison. C'est généralement le Festival de Cannes qui donne le coup d'envoi. Jusqu'à fin juillet, les médias vont être monopolisés à tour de rôle par des évènements artificiels comme Cannes, Roland-Garros*, Wimbledon et enfin le Tour de France cycliste. Cette année, il n'y a heureusement ni Coupe du Monde de Foot, ni Jeux Olympiques, ce qui permettra de souffler quand même un peu et d'allumer la radio pour avoir de vraies infos de temps en temps qui passeront entre les gouttes du rouleau compresseur**.

En termes d'infos, il semblerait que le charlatan qui avait prédit que Rome serait détruite par un séisme aujourd'hui même se soit planté. Les 20% de Romains qui ont séché le boulot pour se mettre au vert se sont juste rendus ridicules. Le bonhomme avait tout faux, puisque le tremblement de terre a eu lieu en Espagne. C'est pas grave, mec, tu feras mieux la prochaine fois.

Ah, et sinon, les courageux de ce pays ne sont toujours pas allés basher le Bachar. J'en viens à me demander si, depuis le temps, il n'y a pas un truc. Les Syriens peuvent faire ce qu'ils veulent, personne ne leur tombe dessus. C'est quasi magique. Pourquoi ? Ils ont la bombe atomique ? Ils ont des ninjas de la mort qui pourraient venger l'affront en assassinant des présidents dans leurs propres bureaux ? Ils ont fourni en putes toutes les classes politiques de tous les pays occidentaux et ils ont pris des photos ? Quoi ? Y a un truc. Je sais pas mais y a un truc. Les Syriens ont fait avec le Liban ce que l'Irak a fait avec le Koweit, et ils s'en sont tirés. Ils ont fait avec leurs population ce que les Lybiens ont fait à la leur, et personne ne dit rien. Tout le monde sait qu'ils sont, avec Israël, les plus gros fouteurs de merde de tout le Proche-Orient. Y a vraiment un truc.

Bon, pour nous remonter le moral, je signale que lejeudi 26 mai, à 20h30, au cinéma Utopia de Saint Ouen l'Aumône (95), ils se feront une soirée spéciale avec le Star Wars Turc, si si, le chef-d'œuvre du cinéma Z avec l'immense Cüneyt Arkin.

Photobucket
Il n'y en a qu'un sur terre comme Cüneyt


*C'est à cause de Roland-Garros que, quand un canidé quelconque se met à jouer au tennis les nuits de pleine lune, on l'appelle un Loup-Garros. Je parie que vous l'ignoriez.
**oui, je sais, mais il est déjà tard et je me suis éclaté le doigt avec un marteau en bricolant, alors mes métaphores, elles vous emmerdent et vous le rendent bien en même temps en vous faisant un gros doigt (un autre doigt, pas celui qui est éclaté), c'est dire si je ne suis pas d'humeur à accepter la critique, là.

1 commentaire:

Stéph a dit…

Avant de lire ton dernier paragraphe, je me demandais d'où tu avais déniché cette photo de Bernard Tapis avec les gants du Bengale de Marvel.