mercredi 27 avril 2011

Le téléphone maison, il va beaucoup moins bien marcher comme ça, forcément…

Ah, je suis encore dans 20 Minutes, le quotidien gratuit. Cette fois-ci, c'est pour causer en passant de Thor, qui s'est fait cinématographier, là. Je l'ai mis en couve de mon dernier bouquin, le Hijo de Odin, alors forcément, je dois passer pour un spécialiste.

Et puis au détour du truc, il y a un autre article, beaucoup plus intéressant (parce que moi, franchement, Nikolavitch qui cause dans le journal, ça ne m'apprend que des trucs que je sais déjà, sauf cas de coquille marrante du journaliste, et là, y a pas de coquille). Donc, le reste du journal parlait de plein de trucs, et entre autres de l'arrêt des grandes oreilles du programme Seti.

Mais si, vous connaissez Seti, c'est le programme de recherche de signaux radio émis par des formes de vie extraterrestres et intelligentes. Faute de budget, les Américains ont coupé le biniou. Donc pas de bol, si on veut des messages venus du ciel, il faut se retourner vers Ben Sixtine (vous savez, l'Allemand qui habite à Rome et qui a une tête à jouer les méchants dans Star Wars), et c'est vachement moins bien : ses messages, on les connait déjà et ils ne sont pas très rigolos.

Faut dire qu'il a une antenne balaise juste devant chez lui

Donc, y a plus. Sous prétexte que c'est pas très utile (bon, quand on voit à quoi servent certains budgets, aux USA comme ailleurs, on est en droit de se dire "Séti qui dit qui y est". Combien va coûter l'extension de Roland Garros, par exemple, hein ?). Les aliens ont loupé le coche s'ils avaient quelque chose à nous dire. Espérons que ce qu'ils avaient à nous dire n'était pas trop important, du coup.


En fait, si vous n'avez pas reçu de signaux radio,
c'est qu'on préfère le télégraphe à l'ancienne

3 commentaires:

  1. Chercher de l'intelligence dans l'espace alors qu'on n'en trouve pas sur terre, faut dire...

    RépondreSupprimer
  2. Pas de pot, ils avaient intérêt à bien viser, le créneau a pas été ouvert très longtemps. Déjà que les chances de capter qq chose envoyé pile au bon moment étaient pas terribles...

    Bon, je vais quand même attendre un peu avant de couper mon module Boing d'aide à SETI... ó___ò

    RépondreSupprimer
  3. Faut dire que c'était pas rentable, cette histoire d'écoute passive... Déjà, ça ne captait qu'une infime partie des signaux possibles que pouvait envoyer une autre espèce que la nôtre, espèce qu n'aurait envoyé ces signaux que si elle avait évolué biologiquement et culturellement d'une manière suffisamment similaire à nous (un pouillème de chances sur un million, en somme, sur le pouillème de chances sur un million que ces gens savent où nous sommes et veuillent nous contacter, à supposer qu'ils existent et soient assez avancés...).

    C'est vrai que c'était un geste de notre part, et terriblement symbolique de le maintenir en dépit de tout, mais vu l'infinité de signaux possibles différents et l'infinité de trucs qui peuvent déjà servir de capteurs (en plus d'autre chose) sur terre et en orbite, dans l'hypothèse ou quelqu'un d'autre voudrait VRAIMENT nous contacter, c'était globalement pas la peine.

    C'est vrai que ça fait rêver, mais en vrai, il y a quand même peu de chances que les aliens aient la CB... A tout prendre, mieux vaut faire autre chose avec les sous...

    Le seul hic, c'est que c'est hélas symptomatique de la fermeture généralisée des programmes spatiaux d'exploration et de colonisation, et ça c'est MAL... Même si, pour SETI, je conviens de la nécessité de la chose.

    RépondreSupprimer