mardi 5 avril 2011

Le mythe du surhomme, la peur du sursinge, l'oubli du crâne d'œuf de l'UMP

Ha ha ha ! Enfin reçu mon petit colis avec mes exemplaires de Mythe & super-héros, excellent ouvrage signé par moi qui sera mis en vente ce mois-ci dans toutes les bonnes librairies et peut-être même quelques autres. Au passage, c'est l'occasion d'écouter ici une intervention de mon estimable éditeur, André-François Ruaud, des Moutons Electriques. C'est pas souvent qu'on dit autant de trucs gentils sur moi comme ça, alors ça m'émeut. (Uriel, s'il te plait, avant de proférer des saloperies, là, essaie de respecter la magie du moment, quoi, merde).

Par ailleurs, c'est aussi aujourd'hui que j'ai appris, sur un blog connu consacré aux arts séquentiels, qu'Edmond Tourriol avait peur de King Kong quand il était petit. Cette nouvelle me heurte au plus profond de mon être. Comment peut-on avoir peur de King Kong, qui était l'être le plus cool de l'univers ? Il faisait du catch avec des tyrannosaures, putain ! Des foutus T-Rex qu'il mettait par terre en leur faisant des clés de bras comme qui rigole ! Edmond, sache-le, cette révélation a brisé quelque chose entre nous, là. Ça ne pourra plus jamais être pareil. C'est au moins le Requiem pour un Kong, là, je ne sais pas.


Photobucket
King Kong tentant héroïquement d'empêcher les attentats du 11 septembre

Ah, et sinon, dans le cadre du débat sur la laïcité, je me dois de préciser que j'en veux beaucoup à l'école laïque et républicaine de n'avoir pas su résister au lobby cathocrate et de m'avoir obligé à manger du poisson tous les vendredis où j'avais cantine (alors que le vendredi, sur le marché, y a un monsieur qui fait un tartare de cheval extra, c'est vachement meilleur que les poissecailles, moi je dis). Et sur ce sujet douloureux, je trouve qu'on en l'entends pas beaucoup, le monsieur Copé.

Bon sang, je m'en remets quand même pas. Moi qui croyais qu'Edmond n'avait peur de rien. C'est un mythe qui s'effondre.

7 commentaires:

  1. En fait, j'avais peur qu'il existe vraiment (c'était un film, pas un dessin animé, et je devais avoir 3 ou 4 ans, va savoir).

    En tout cas, j'avais vraiment insisté auprès de ma mère pour qu'elle me garantisse que King Kong n'existait pas et que le film était truqué.

    Mon père, bien sûr, m'avais assuré qu'il existait bien et qu'il fallait pas déconner avec lui.

    J'aurais dû me méfier, parce que mon père m'avais aussi dit qu'il s'était fait manger par un requin et qu'il avait pu s'échapper en l'éventrant de l'intérieur...

    RépondreSupprimer
  2. Wow.

    en fait, t'es le fils d'Alien ?

    RépondreSupprimer
  3. Non, de Jean-Pierre. Mais bon, c'était un warrior aussi.

    RépondreSupprimer
  4. La "magie du moment", ouais, d'accord... T'es la réincarnation de Garcimore donc ?

    Sinon, ça avance "Fly me to the Moon" ? Mes collègues bédérastes te proposeraient bien une dédicace groupée pour les deux bouquins (les malades...)

    RépondreSupprimer
  5. Moi c'est la Bête de La Belle et la Bête qui me fichait les foies.

    RépondreSupprimer
  6. dans le Disney ?


    ou dans le Jean Marais ?

    RépondreSupprimer
  7. Jean Marais, il est plus du genre à ficher les foies qu'à fouiller les miches.

    RépondreSupprimer