mercredi 30 juin 2010

Le point trucmuche

Oui, pas tellement eu le temps de remplir ce blog ces derniers jours. Les fins d'année sont toujours un peu l'occasion d'enclencher le mode panique. Trop de trucs à faire en trop peu de temps.

La traduction du Wormwood tome 3 est partie, avec une volée de Star Wars vintage. Je signe normalement demain pour un gros projet dont je vous reparle incessamment. Le Tome 2 de Crusades, la Porte d'Hermès, est terminé, on peaufine les dernières retouches de dialogues et il part chez l'imprimeur. Sortie en octobre.

Dans les bacs, en traductions signées de ma pomme, vous pouvez trouver le Darkness tome 2, l'intégrale Spawn 8, Batman l'Asile d'Arkham, Uncle Sam, le Baron Rouge et Kick-Ass 2. Sans parler des habituels Star Wars Comics Collector et Chroniques de Spawn.

Et sinon, je serai normalement en dédicace vendredi au Japan Expo / Comic Con.

Voilà voilà pour les news.

Et sinon, c'est normal que ce soit la Commission des Affaires Culturelles qui auditionne les acteurs de la Coupe de la Bérézina ? C'est donc officiel ? Ce n'était pas du sport mais du vaudeville boulevardier ? Je me disais aussi...

mardi 22 juin 2010

Le Crépuscule des Bleus

Ce qu'il y a de bien, avec les non-évènements, c'est que ça laisse du temps pour faire autre chose. Tenez, aujourd'hui, par exemple, au lieu de regarder le match, j'ai pu avancer la traduction d'un Star Wars de Chris Claremont (grands dieux, j'avais oublié à quel point sa narration était bavarde, à celui-là), le découpage d'un album pour... Avec... Non, la signature du contrat est encore décalée, je vous en parlerai la semaine prochaine, quand j'aurai le papelard... J'ai aussi bossé sur le dossier du projet sur... Merde, je peux pas en parler non plus, j'ai réunion avec l'éditeur dans pas longtemps.

Mais sinon, j'ai aussi envoyé les cinq premières pages de Crusades tome 3 ! Avec une guest star prestigieuse. Le dessinateur a presque fini le tome 2 (il reste 5 pages à faire, au dernier décompte) et donc il fallait bien aller de l'avant.

C'est bien, la période de Coupe du Monde, en fait. On n'a même pas envie d'allumer la télé (en fait, si, je l'ai allumée dix minutes cet après-midi, et j'ai scotché sur Piège Mortel, de Sidney Lumet, le seul film où Clark Kent roule un patin à Alfred Pennyworth, puis je me suis rappelé que je l'avais en DVD, donc que je pourrais le regarder plus tard, et je me suis remis au boulot). On ne s'intéresse même plus à l'actu. Et du coup, on bosse tranquille, c'est reposant.

lundi 21 juin 2010

Respect aux anciens



Tiens, aujourd'hui, c'est l'anniversaire de Monsieur Lalo Schifrin, qui a 78 ans.

Il était important de le rappeler.

vendredi 18 juin 2010

Résistons, résistons, il en restera toujours quelque chose

Tout le monde se prétend résistant à bon compte, de nos jours. Même la Droite qui prétend résister à la pensée unique imposée par la Gauche pendant son trop long séjour au pouvoir (si si, ils nous la sortent encore de temps en temps, celle-la).

Bien évidemment, l'inflation génère mécaniquement une dévaluation. à force que tout devienne Résistance, l'action de résister ne signifie plus grand-chose, et les vrais résistants ont tendance à faire profil bas de peur d'être confondus avec le tout venant qui croit résister aux maisons de disque en téléchargeant les merdes à la mode ou qui croit résister aux compagnies pétrolières en prenant une voiture à bonus écolo.

Je propose donc, pour bien différencier les vrais résistants des mauvaises imitations à trente centimes d'euros d'organiser une certification, un genre de label.

Le Label du 18 Juin.

mardi 15 juin 2010

Star mondiale

Tiens, je viens de recevoir des exemplaires de l'édition indonésienne de Tengu-Do, le manga de samouraïs que j'avais fait avec l'excellent Andrea Rossetto. C'est chez M&C , un éditeur de là-bas, qui traduit en indonésien des choses comme l'Elève Ducobu, CRS Détresse, Coraline ou Kingdom Come (et je crois que leur division livres fait les Twilight de Stépha... Pardon, je m'y ferai jamais, Stephenie Meyer).

Voir mon boulot traduit dans d'autres langues, surtout aussi exotiques, me fait passablement plaisir. Et ça fait d'autant plus plaisir qu'une partie des bonus a été conservée, dont des pin-ups de Louis, Odrade, Marc Botta, Munaro, Phil Sherding, Lord Shion et même Sylvain Delzant. Et c'est dommage que je lise mal l'Indonésien (mais du peu que j'en sais, ils auraient pu orthographier mon nom en "Nikolavic" sans que ça ne pose problème), parce que du coup j'ignore totalement si la traduction de la bulle écrite par l'estimable Delzant restitue totalement le sel de l'original (Depuis, Delzant s'est exilé aux USA. Entre ça et sa participation aux livres de Monsieur Lainé, c'était beaucoup pour un seul homme, même pourvu d'un sens de l'humour en titane trempé comme lui).

Détail amusant, les trois tomes de l'édition indonésienne de Tengu-Do ont exactement le même format que les vieux pockets Semic. C'est tout bête, mais ça me fait plaisir, quelque part.

vendredi 11 juin 2010

Tablette

Tiens, j'ai eu l'occasion de tester l'iPad, le truc dont tout le monde parle, pas plus tard que cet après-midi. Y a pas, la navigation est fluide et intuitive, c'est d'un maniement très agréable. Je découvre, hein, parce que, tout à mon mépris abyssal de la téléphonie mobile, je n'avais jamais eu l'occasion de faire joujou avec l'interface de l'iPhone. Cette fluidité agréable à toutefois un prix : c'est une inteface accessible et directive pour neuneu, je n'ai pas l'impression que ce soit tellement paramétrable et organisable, tout ça. Mais bon, j'ai peut-être de mauvais réflexes dus au fait que j'approche ça comme si c'était un ordinateur, alors que ça n'en est pas exactement un. Le côté directif de l'interface m'agace, de fait. Ça fait partie des choses que j'ai désactivées sur iTunes, j'aime pouvoir gérer moi-même l'organisation de mon bordel, et je déteste laisser la machine tout ranger au petit bonheur la chance et selon ses propres caprices. Quand il s'agit de transférer des fichiers vers mon baladeur MP3, je le fais manuellement en deux clics et ça me va bien comme ça.

Sur ce modèle de démonstrations, plein d'Apps étaient installées. J'ai pu tester un peu. Le fil de dépêches d'agence déconnait, j'avais les titres mais pas le contenu, et c'est là que le côté fluide et directif de l'interface m'a particulièrement agacé : aucun recours pour forcer la lecture. Pareil pour l'App de livres électroniques : on n'a pas accès aux formats, difficile de savoir à quoi on a affaire, et du coup ça sent quand même un peu le format propriétaire compatible avec pas grand-chose. Vu la masse de données au format texte que j'ai accumulées au fil des ans, et qui sont une des raisons qui me poussent à m'intéresser à ce genre de tablettes, ne pas savoir quels sont les formats supportés me bloque direct. Là encore, l'interface semble directive, on ne peut visiblement pas organiser ses fichiers soi-même.

Si on ajoute à ça le système de branchements qui est spécifique à l'appareil, et qui donc implique d'acheter des périphériques compatibles (ou des adaptateurs, et on connait la fiabilité de ce genre de solutions), m'empêchant de recycler mon vieux clavier USB qui prend la poussière dans un coin, ça fait beaucoup de points qui me chagrinent. Je suis un vieil utilisateur de matériel Apple, mais cette direction que prend leur système mobile me laisse dubitatif.

Je sais bien que quelques instants de test à la volée en passant sont insuffisants pour prendre la mesure de la puissance de l'outil. Mais je dois le dire, pour l'instant, ça ne m'impressionne pas des masses. L'iPad a l'air d'être un bel appareil, bien pratique pour plein de trucs. Mais je vais laisser les autres essuyer les plâtres. On verra bien comment ça évolue.

dimanche 6 juin 2010

Battus en retraite

En fait, quand on écoute Raymond la Gagne, on se dit qu'il devrait faire Premier Ministre. Il a des prédispositions, le garçon. Et d'urgence, il faudrait lui confier la réforme des retraites.

Parce que la réforme des retraites, depuis une vingtaine d'années, c'est cyclique, d'une part, et c'est du Raymond dans le texte d'autre part. à entendre chacun des ministres qui a tenté le coup, la Réforme est inéluctable, le Ministre sait ce qu'il fait, et la Réforme sauvera les retraites. Et tous les quatre ou cinq ans, un nouveau Ministre sort le même discours, qui détruit par là-même toute la crédibilité du précédent, puisque s'il y a encore besoin de faire la Réforme qui sauvera les retraites, c'est que la précédente Réforme qui sauvera les retraites n'a rien sauvé du tout, et donc que le précédent Ministre était un escroc. L'inflation des Réformes tue la crédibilité des Réformes.

Un peu comme les rodomontades de Raymond sont anéanties par les faits au match suivant.

Non, sérieux. Faut lui confier un poste ministériel. Au moins, on saura à quoi s'attendre. Et il fera peut-être ses demandes en mariage en pleine discussion budgétaire.

vendredi 4 juin 2010

Et c'est reparti

En allant faire mes courses, j'ai découvert un rayon spécial pour les soirées de matches de Coupe du Monde, avec de gros panneaux représentant des ballons. C'était un rayon où s'entassaient bouteilles de coca, canettes de bière par packs de 24, danettes et chips. Ça avait un côté terrifiant, quelque part : une grande chaîne d'hypermarchés avait analysé le comportement alimentaire des consommateurs de football et avait préparé une offre en conséquence.

Ça m'est un peu étranger, le plateau de junk food les soirs de matches. Faut dire que des matches de foot à la télé, j'ai peut-être dû en regarder deux dans ma vie. Et c'était il y a plusieurs décennies. J'ai donc du mal à ressentir l'attrait vénéneux de la combinaison chips/coca/foot. D'une certaine façon, je suppose que c'est cohérent avec les goûts sexuels des footballeurs eux-mêmes, tels qu'ils avaient été révélés par une récente affaire. De l'artificiel frelaté qu'on paye plus tard au prix fort.

Et d'ailleurs Orson pense tout pareil que moi.

Du coup, c'est sans aucune vergogne que j'ai été assouvir mes propres vices en me lançant dans une razzia bestiale sur le rayon fromage. Y a pas de raison. Surtout que Roland-Garros est même pas encore fini, je crois. On enchaîne direct sur le foot, et après ce sera le Tour de France. Il me semble que je peux d'ores et déjà arrêter de mettre la radio le matin pour avoir les infos, je sens que ça va m'énerver.

Bon, sinon, je rappelle à tout hasard que je suis demain, samedi, en dédicace à partir de 15h30 à la librairie Labyrinthe, rue de la Salle à St Germain en Laye-Laye-Laye*.




*Bourgade ainsi nommée en hommage à Enrico Macias.

mercredi 2 juin 2010

Le BP et l'eau du Golfe

C'est quand même assez ahurissant, cette affaire de marée noire en Amérique. Plus les infos sortent sur la gestion de cette plate-forme de forage, plus il en ressort une impression de baltringuerie rampante et absolue, du genre que je ne croyais pouvoir trouver que dans l'état-major de l'Armée Française. Ça sent la fuite de responsabilité institutionnalisée à tous les échelons, doublée d'un j'menfoutisme qui serait admirable s'il était le fait des sbires du Ministère de la Traque Systématique aux Métè… De l'Identité Nationale.

Les opérations de colmatage sont une démonstration aussi fracassante que possible d'un manque de préparation abyssale, d'un manque de compétence et d'un manque de recul total.

La résistance à ces gens-là est pourtant facile à mettre en œuvre. Il suffit de moins prendre la voiture. Beaucoup de transports en commun sont électriques. Et il y a d'autres alternatives, comme le vélo, qui vous permettra en plus de garder la ligne s'il en était besoin.