jeudi 4 novembre 2010

Marchands de Tapie

Pauvre Tapie. Après s'être fait braquer par le fisc, puis braquer par le Crédit Lyonnais, et avoir réussi à les braquer en retour, le voilà qu'il se fait cambrioler son appart. Une vraie Série Noire pour le Nanard.

Ce sont des choses qui arrivent. On se demande ce que fait la police, des fois. Ou alors c'est qu'il est journaliste sur son temps libre. Bref.

Là où je me dis que ça peut devenir sportif, cette histoire, c'est que la presse a donné une estimation de la bimbelotterie disparue, entre argenterie et statuettes diverses. Il y en a pour un demi million, quand même. Et je m'imagine trop la scène chez le fourgue, le lendemain, avec le type qui amène les fourchettes à huitre en argent, en disant :

- Mais dans le journal, ils disaient qu'il y en avait pour cinq cent mille !

-Des clous. J'en ai déjà trop, des services à fondue. Allez, cinquante euros pour le lot, et je te fais une fleur.

-Mais c'était dans le journal !

-Tu sais, le journal, le journal, ils peuvent raconter n'importe quoi, hein. Tiens, j'ai lu dans le journal de ce matin qu'il y a pas de Cabinet Noir pour espionner la presse, et que la plus grosse menace terroriste, c'était les méchants gauchistes et les Basques. Alors tes cinq cent mille pour tes cuillers à pamplemousse, c'est dire si ça me fait marrer.

4 commentaires:

Zaïtchick a dit…

Bah, manquerait plus que Tapie embauche Muzelin comme chauffeur.
Après tout, Bonnot a bien été celui de Conan Doyle...

Po(p)litiques a dit…

Les journalistes : lachés par le gouvernement, la police et même les receleurs maintenant ! Vie de merde...

Nikolavitch a dit…

C'est terrible, hein ?

El a dit…

Boh, si on peut même plus prétendre avoir des objets de valeur pour escroquer les assurances, alors...

Et puis Tapie, il ne lui reste que ça à faire comme arnaque, pour garder la forme. Il fait de moins en moins recette dans la presse.

Maintenant, Tapie, c'est aux chiottes...