mercredi 15 septembre 2010

En ces temps de morosité

Je suis un peu le nez dans le guidon au niveau boulot, en ce moment. Ben oui, avec la rentrée, il faut s'y remettre. C'est pas comme si j'avais chômé tout l'été, mais là, c'est pire. De la traduction, bien sûr, mais aussi des albums à écrire (tenez, à ce propos, Crusades tome 2 sort dans pile un mois).

Et du coup j'ai un peu plus de mal à suivre l'actualité. Faut dire que l'actu donne pas forcément envie, en ce moment. Ou donne des envies curieuses. Tenez, moi, par exemple, l'actu m'a donné envie de réécouter du Gogol Premier, Dieu sait pourquoi. Ou Maître sait pourquoi. Ou ni l'un ni l'autre d'ailleurs, quand on y réfléchit.




Je ne sais pas pourquoi, mais je le trouve quasi prophétique, l'animal. C'est peut-être d'ailleurs pour ça qu'on ne le trouve pas sur l'Itune Music Store, ni sur Amazon (j'ai été vérifier, figurez-vous). C'est couillon, parce que j'aimerais bien remettre la main sur sa chanson Adolf mon amour (je crois que c'était le titre), qui me faisait bien marrer aussi.

3 commentaires:

  1. Est-ce prophétique, ou est-ce tout simplement que tout ça n'a pas changé depuis longtemps et que ça ne risque pas de changer de sitôt ? A ce compte là, il y a pas mal de gens qui auraient eu le don de double vue...

    RépondreSupprimer
  2. Tu as parfaitement raison, bien entendu. c'est juste que j'aime bien me voiler la face (maintenant que c'est interdit) et que ma version est moins déprimante. un peu moins.

    RépondreSupprimer
  3. Sinon, il y a ça, aussi... Tu m'en diras des nouvelles.

    http://www.mariepizza.fr/index.php?post/2010/09/14/Lettre-ouverte-%C3%A0-Sarkozy

    RépondreSupprimer