samedi 15 mai 2010

Bye bye Atlantis



Dernier décollage pour la navette Atlantis. Je ne suis pas forcément le plus grand défenseur de la Navette, qui avait un côté camion de l'espace qui gommait la grande aventure. La Navette, c'est un utilitaire de transport. D'un autre côté, tant que le remplacement ne sera pas en service, on est coincés avec la technologie Soyouz qui, malgré ses mises à jours techniques, n'a pas fondamentalement évolué depuis Korolev, au point que plus personne n'ose y modifier quoi que ce soit, parce que les concepteurs sont morts ou séniles et ne sont plus en état d'expliquer les choix technologiques de l'époque soviétique.

Encore deux tirs de navette après celui-ci, donc. Endeavour et Discovery, et après, ce sera fini. Trente ans de Navette et on passera à autre chose. Dans l'intervalle, la navette européenne Hermès n'a jamais vu le jour et sera remplacée par un petit module, Dieu sait quand.

Le grand frisson spatial, dans la décennie qui vient, il sera le fait de sonde inhabitées, le survol de Pluton en 2015 et un départ de sonde pour Europe d'ici 2020.

L'objectif spectaculaire, maintenant, c'est la planète Mars, mais vers 2035, quand je serai plus âgé que Korolev au moment de sa mort. Mais ça, ce sont les programmes américains, le seuls qui soient complètement publics.

De fait, les Chinois sont notre seul espoir. C'est dingue, dit comme ça. Mais bon an mal an, ils développent leur programme spatial. Ils savent envoyer des gens en orbite. On sait qu'ils visent la Lune et que l'Inde commence à y réfléchir elle aussi. La prochaine course à l'Espace se jouera sans doute en Asie.

Aucun commentaire: