mardi 16 février 2010

Ça plane pour moi (ou presque)

Dans mon rêve de cette nuit, Alan Moore était de passage dans mon quartier. On est allés se boire un café (il aromatisait le sien avec un truc zarbi qu'il tirait d'un compartiment secret dans le pommeau de sa canne), puis on est partis sur le quai. Là, il m'a appris un secret de lévitation, et en fait c'était tout simple et j'ai décollé, voletant avec extase au-dessus de la Seine.

Hélas, mon champ lévitatoire avait embarqué le gros chien très con des gens du bout de la rue, et l'animal s'est mis à nager dans l'air pour me rattraper. Ça a brisé ma concentration et je suis tombé dans une barge de boue d'épandage qui passait sur le fleuve. Le temps que je rejoigne la rive à la nage, et que je retrouve mon chemin car le courant m'avait emporté jusqu'au Confluent, puis que je sème le clebs dans les petites rues, Alan était parti, totalement navré par ma performance.


"C'est pourtant pas compliqué, p'tit con !"

Et je me suis réveillé.

Je me refuse à creuser la symbolique de tout ceci.

4 commentaires:

Odrade a dit…

Hé moi aussi j'ai une bague avec une beau lapis-lazuli ! Ramené de Goa d'un pléonasme (marchand kashmeri).
Et je rêve souvent de voler, d'ailleurs en me réveillant, ça m'est arrivé de contrôler si c'est pas un truc qui m'est resté...

(nan, pas pour le moment)


O.

mantichore a dit…

Pfuuu, t'as bien de la veine. Moi, dans mon rêve de la nuit dernière, je constatais que mon futal de survet avait un trou sur la fesse, et je ne comprenais pas comment il avait pu s'user comme ça en moins d'un mois.

J'ai feuilleté Freud, mais je n'ai rien trouvé de très concluant. >:-/

Nikolavitch a dit…

sur les futals de survètes, ça risque pas de m'arriver : la dernière fois que j'ai porté un survète, ça devait être pour un cours de gym au collège. depuis, je fais l'impasse. en fait, je suis un churchillien dans l'âme : "no sport".

mantichore a dit…

Possible, mais pour glander à la maison, c'est moins relâché qu'un pyjama! ^_______^