lundi 7 décembre 2009

Le point sur les traductions

Bouclé pas mal de trucs dernièrement. J'ai envoyé un Young Avengers, par exemple, et le tome 2 de Prototype (avec de vrais morceaux de Mathieu Doublet dedans, et je vous jure que je n'y suis pour rien). Et puis je continue à faire du Star Wars.

Là, je boucle le tome 8 de l'intégrale Spawn (encore un beau pavé, celui-ci), et je m'arrache les cheveux sur certains passages de The Mystery Play, de Grant Morrison (et je propose, comme titre français, le Mystère des mystères).

Pas repéré d'autres sorties que celles que j'avais mentionnées dernièrement. Mais j'ai touché mon exemplaire de Wormwood 2, Ça fait mal quand je fais pipi…, que je recommande à tous ceux parmi vous qui n'ont pas une âme sensible.

à la réflexion, à tout ceux qui n'ont pas d'âme, tout court. c'est plus prudent. si vous en avez une, la lecture de ce truc risque d'y occasionner quelques dégâts.

8 commentaires:

  1. Ah, oui, excellent, le Mystère des mystères. Ça colle très bien.

    RépondreSupprimer
  2. Il faut donc que je lise Prototype. :)

    Pour les autres, c'est déjà fait, mis à part, Mystery Play.

    RépondreSupprimer
  3. En plus, le Mystère des mystères sera raccord avec le dernier album de -M- ! Faudrait pas que certains se trompent.

    Bon, je sors, je crois qu'il y a une FNAC par là ...

    RépondreSupprimer
  4. sans déconner ? j'ai tellement pas suivi les nouveautés en variète, ces derniers temps (ces derniers vingt ans, même) que bon, je savais pas.

    quand au Mystère des mystères par Morrison, il sera pas à la fnac avant encore quelques mois, hein.

    RépondreSupprimer
  5. C'est surtout lié à un jeu de mots : son nouvel album s'appelle Mister Mystère
    http://new.fr.music.yahoo.com/blogs/ondes_de_rock/854/les-mystres-de-mister-m/

    RépondreSupprimer
  6. Ah, bon, parce que je me disais "et M..."

    RépondreSupprimer
  7. Oui, ça ne servait à rien de te prendre le fulchibar pour rien !

    RépondreSupprimer
  8. ouais, mais je travaille vite du fulchibar, quand c'est comme ça. j'y peux rien.

    RépondreSupprimer