vendredi 6 novembre 2009

Edgar Allan, lama sabachtani ?

Dans mon rêve de cette nuit, j'étais suivi partout par une chanson de Jacques Higelin à la guitare sèche qui expliquait que, puisqu'Edgar Poe était crevé, on allait tous mourir un jour nous aussi. C'était à la Higelin, donc assez guilleret malgré tout.

C'est con que j'ai pas pu noter l'air (je suis trop une buse en solfège, de toute façon) ni les paroles exactes, parce que c'était quand même assez sympa et je lui aurais bien envoyé le machin.

Même si, sur le principe, la notion de "je rêve de Jacques Higelin" a un côté assez flippant.

2 commentaires:

Mathieu Doublet a dit…

Ca va bien ressortir inconsciemment dans une de tes BDs. :)

Nikolavitch a dit…

Va savoir. Mais bon, je me vois mal faire d'Higelin un personnage de prophète d'apocalypse qui croit qu'il y a des messages cachés chez Edgar Poe, non plus...

Frout frout...

Quoique...